dimanche 19 août 2007

L'exhibitionniste.

Le vendredi, c'est raviolis. C'est aussi le jour où les soeurs de ma partageuse de maison viennent, en général, squatter la maison. C'est pratique, la maison est dans le centre, ça aide à choisir entre boire ou conduire. Jusque là, rien d'anormal, enfin c'est ce que m'ont dit les copains qui eux, s'y connaissent en terme de règle de collocation (donc ni Banji ni Benou).

Une sorte d'usage s'est installé après qu'une des soeurs ait faillit dormir dehors un soir parce que j'avais bloqué la porte de l'intérieur. Cet usage se matérialise par un petit texto qui m'est envoyé afin de m'avertir de la visite du soir (En gros, ça veut dire: "ferme pas la porte connard, je me pointe ce soir"). Soucieux d'une certaine finesse et retenue, je vous passe les délicieux bruitages qui me sont offerts quand, d'aventure, la soeur ramène un petit compagnon de rencontre.

Hier soir (vendredi), rien, pas de texto. Moi je sors (le French Friday), et je rentre vers 3h du matin. (Ou 2h, mais 3h je trouve que ça rythme plus l'histoire déjà). J'arrive à la maison, constate qu'il n'y a personne - la maison est comme je l'ai laissée en partant, c'est à dire clean - je monte à l'étage, constate au passage que la porte de la chambre de ma partageuse de maison est ouverte, et file dans ma chambre. Là, je me déshabille, et m'apprête à passer une douce nuit en tenue d'Adam (en moins bien foutu quand même). Biensur, vous vous en doutez, je ne fermerais pas les yeux avant d'avoir consulté mes mails.

J'ai acquis un accès internet douteux, Irish Broadband. J'ai du prendre cet accès pour 1000 raisons que je ne développerai pas ici, je pense que tout le monde s'en fout. Vous l'aurez compris si vous avez cliqué sur le lien, le modem qui est livré doit capter le signal qui vient de l'extérieur, comme les GSM. Et bordel ! Hier soir, ça ne voulait pas capter dans ma chambre ! Énervé (ça m'énerve encore d'ailleurs), je prends mon Mac, le modem et je file dans la chambre de ma partageuse de maison afin de tester si, dans cette pièce, mon modem capte internet. (Parce que géographiquement parlant, sa chambre donne sur la rue, contrairement à la mienne qui donne sur rien).

J'arrive dans la chambre, j'allume la lumière et me dirige machinalement vers une prise. Quand tout à coup, je suis surpris par une chose bougeante dans le lit: il y avait une fille qui dormait dans le lit de ma partageuse de maison ! Debout, en tenue d'Adam, avec le Macbook comme cache-sexe (qui est bien suffisant, on en conviendra aisément), j'ai dû présenter de plates excuses à cette charmante inconnue, et filer, cul-nu éteindre la lumière afin que l'inconnue des lieux puisse finir sa nuit dans de bonnes conditions.

Si une blogueuse comme Larouquine aurait transformé ce hasard en véritable scénario porno, moi je suis reparti honteux, n'assumant que trop peu cet incident et préférant ne plus jamais revoir cette personne.

Geoffrey exhibitionniste donc.
Essayons d'analyser: est ce que ce spectacle pourrait s'analyser comme malgré tout une généreuse offrande de ma part à une parfaite inconnue? De toute évidence, et j'en suis fort désolé, non. Elle a eu comme tragique spectacle la vue d'un petit zizi, d'un chouette Macbook, d'un ventre poilu et velu, et d'un cul blanc que d'aucun auraient surnommé "Croc-Blanc".

Mais le point positif tout de même c'est que pour une raison qui m'échappe, mon "I'm soooooo sorry!" n'a pas eu ce son de voix d'adolescent retardé, ni de voix pâteuse ! Comme quoi, je devrais peut-être aller bosser à poil moi !

8 commentaires:

Banji a dit…

ma poule je crois être le premier, ton blog où je lis des histoires que je connais deja me fait quand même bien rire, et je découvre un style d'ores et dejà jalousé (voir mon blog mort-né politiquement correct à la con tout ça parce qu'a un moment je me suis dit que je reflierai le lien à l'administration de mon école...).
Félicitations donc!!!!!!

ps : v ptêt m'y remettre a ta manière moi...

Benou a dit…

Alors la je constate que le fait de me coucher à minuit un samedi soir m'a valu un grillage de priorité par Banji...joli, joli, il l' a pas fait exprès mais elle est belle:)
En tous cas tu es prolifique! Tous ces billets en une soirée...bravo! Et ne t'y trompe pas, la terre entière veut connaître la suite de tes aventures de beau gosse laché dans la Toundra made in UK.

Frany a dit…

Gloire à ce blog! et à ce cul... ouuuh ce cul :)

Crimy a dit…

Mais alors peux-tu m'expliquer darling comment tu en es arrivé à la page de la rouquine...? non parce que bon, c'est pas comme si je connaissais pas un minimum le gaillard, ms quand même, ça m'intrigue ! Prends garde à toi petit fifrelin !!! Tatie veille au grain !

flo a dit…

Comme quoi, dès qu'on parle de fesses, pouf : 5 commentaires.

Félicitation et longue vie à ce blog pas si creux (et qui risque de prendre volume et densité à force de visites répétées au burger king).

Céline a dit…

Comme quoi c'est toujours important de vérifier qu'on est bien seul. Et cela surtout quand on est en colloc'! J'ai hate de lire la suite de tes aventures.

mcldoudou a dit…

quel talent, j'ai hâte de lire la suite et je suis sûr que tu vas faire un malheur sur le forum
Bisous et vivement demain

Jacqu' a dit…

Hey Geoffrey! Well, I have to tell you: it was me in the bed that night. I should have told you I was staying over...I'm sorry. Anyway, what I saw made me realize how stupid I am to stay with that goofy boyfriend of mine. Maybe we could have diner together sometime next week? Just le me know. Can't wait to see you in my room again...Cheers.